dimanche 29 octobre 2017

A trou story (suite)





endoscopie, boîte lumineuse, photo sur transparent, 22x30, 2017

mercredi 11 octobre 2017

a hole is a true (Gertrud Stein)

all is trou, peinture sur bloc de placoplâtre, recto verso, 19 x 34 x 7 cm, 2017


un texte-liste lu en duo avec Marie Marfaing, Plein de choses (objets trouvés)


1
Les choses qui ont une forme
    Les choses en forme de chose
Les choses qui ont une forme indéfinissable
    Les choses déformées par l’usage
    Les choses sans usage
    Les choses indéformables
Les choses modelées
Les choses extrudées
Les choses thermoformées
Les choses performées
    Les choses sans contour
Les choses incontournables
    Les choses qui sont des étuis pour d’autres choses
Les choses qui forment un ensemble, une espèce, une catégorie, une classe
    Les choses qui échappent à toute classification
Les choses qui sont la même chose
Les choses nombreuses, incommensurables, équivalentes
    Les choses sans équivalent
Les choses qui sont des échantillons de choses
Les choses qui sont des images de choses
Les choses qui sont des reflets, des mirages
    Les choses qui peuvent s’additionner entre elles
    Les choses qui forment une collection
Les choses qui sortent du lot
    La masse des choses
    Les choses prises dans la masse
Les choses qui sont contenues
    Les choses qui sont contenants
Les choses curieuses dites : curiosités
    Les choses qui sont ce qu’elles sont
Les choses qui concourent à maintenir la vie
    Les choses capables de donner la mort
Les choses dans l’entre-deux
    Les choses qui se déroulent ou pas comme prévu
    Les choses qui n’arrivent pas par hasard
Les choses que le hasard fait bien
    Les choses qui finissent toujours par s’arranger
Les choses qui sont toutes égales, par ailleurs
    Les choses qui suivent leur cours
    Les choses sérieuses qui commencent
    Les choses qui ne se sont pas passées comme ça
    Les choses qui ont bien changé
Les choses qui tournent mal

2
Les choses qui attendent
Les choses qui attendent sur le trottoir
    Les choses transies qui attendent, intransitivement
Les choses qui savent attendre mieux que nous
    Les choses qui s’attendent à tout
    Les choses qui patientent dans le noir sans bouger
Les choses dans leur éternelle patience
    Les choses qui ont quand même une perspective
    Les choses qui s’attendent bien à quelque chose
Les choses et leur horizon d’attente
    Les choses qui meublent la salle d’attente

3
    Les choses dans leur modestie considérable
    Les choses qui se tiennent dans un certain éloignement
    Les choses qui n’ont rien à dire
    Les choses qui regardent au loin
    Les choses qui regardent du coin de l’œil
    Les choses à la dérobée
    Les choses comme à regret
    Les choses retenues
    Les choses qui savent se tenir
    Les choses qui se tiennent à côté (à côté est le parti pris des choses)
    Les choses qui font un pas de côté quand on ne les regarde pas
    Les choses sur leur quant-à-soi (qui est très développé)
    Les choses qui jouissent d’un droit de réserve et en abusent
    Les choses qui se contentent de peu
    Les choses réservées à un usage privé
    Les choses qui restent sur la réserve
    Les choses entassées dans une réserve

4
Les choses pour qui chaque chose a sa place
Les choses qui ne bougeraient pour rien au monde
    Les choses incontournables qui provoquent un détour
Les choses qui sont sans appel
Les choses qu’on ne peut pas interroger
Les choses sans équivoque
Les choses qui ne doutent de rien
Les choses qui sont d’astreinte
Les choses qui feignent l’immobilité
Les choses qui s’incrustent
Les choses qui ne s’autorisent pas
Les choses qui ne sortent pas du droit chemin où d’ailleurs elles n’avancent pas
Les choses qui rétrogradent sur place
Les choses qui vivent en coulisse
Les choses qui sont encore là et pourtant passées de mode
Les choses qui s’échappent sans bouger
    Les choses qui se verrouillent pour mieux tenir
Les choses qui tiennent, indéfiniment

5
Les choses qui sentent confusément quelque chose
    Les choses qui se retirent en elles-mêmes
    Les choses qui ne perçoivent pas le dehors
Les choses qui tournent le regard vers l’intérieur des paupières
Les choses perdues dans leurs rêveries
    Les choses qui dorment les yeux ouverts
Les choses qui prennent la tangente intérieure
les choses qui rentrent dans leur coquille
    Les choses pleines comme un œuf
Les choses qui se laissent aller à l’attraction terrestre
Les choses qui s’enfoncent
Les choses qui s’aggravent
    Les choses incarnées indurées
Les choses qui n’ont pas idée
    Les choses désaffectées
Les choses qui s’engourdissent
Les choses sans élan
Les choses désactivées
Les choses qu’on a débranchées
    Les choses en perte de vitesse
    Les choses pratiquement au point mort
Les choses qui n’iront pas plus loin
    Les choses qui en restent là
Les choses qui se sentent toute chose
    Les choses à petit régime
    Les choses à feu moyen
    Les choses sans grande envergure
Les choses au léger haussement d’épaule
    Les choses qui encombrent
    Les choses qui prennent la poussière
Les choses qui ont fait leur temps
Les choses qui ont vécu
    Les choses rafistolées
Les choses qu’on garde au cas où
Les choses dont on ne peut plus rien tirer
    Les choses poussées vers la sortie
    Les choses qui reçoivent leur congé
Les choses en dernier recours
    Les choses en fin de vie
Les choses ou comment s’en débarrasser

6
Les choses qu’on a juste sous notre nez
Les choses qui crèvent les yeux
    Les choses qu’on place toujours à la même place
    Les choses qu’on peut retrouver les yeux fermés
Les choses qui s’estompent quand la nuit tombe
Les choses qui restent dans l’ombre
    Les choses perçues grâce à la rémanence rétinienne
Les choses qui se présentent toujours de profil
Les choses qui se réduisent à une silhouette
Les choses qui se dessinent à contre jour
    Les choses qui émettent un peu de lumière
    Les choses dans un halo
Les choses qu’on entoure d’un trait de crayon
Les choses qu’on marque d’une croix
Les choses que l’on pointe du doigt
    Les choses que l’on cible
    Les choses qui apparaissent dans le viseur
    Les choses qui s’offrent à la vue, sans défense
Les choses qui veillent dans l’obscurité
Les choses dont on ne saura jamais comment elles ont commencé
Les choses qui continueront d’exister après nous
Les choses qu’on ne doit pas prendre au tragique

7
    Les choses qu’on dit chose parce qu’elles n’ont pas de nom
    Les choses qu’on appelle machin ou truc ou bidule
    Les choses qui « luisent d’un éclat sans vanité »
    Les choses que Monsieur Ponge a arraisonnées
    Les choses dont on fait un galet ou une huître
    Les choses et les mots ou Les mots et les choses
    Les choses qui se passent de commentaire
    Les choses incertaines qui contredisent la permanence des choses
    Les choses inanimées à qui on demande si elles ont une âme
    Les choses qu’on appelle par leur nom — mais qui ne répondent pas
    Les choses qui ne coïncident pas avec leur nom
    Les choses qui nous laissent à notre perplexité
    Les choses à savoir

8
    Les choses qui se précisent subitement
Les choses qui résistent à la pression
Les choses qui s’arqueboutent
Les choses qui se cabrent intérieurement
Les choses qui ne se laissent pas démonter
Les choses à qui on ne raconte pas d’histoires
Les choses qui opposent une forte résistance
Les choses qui font obstacle dans le noir
Les choses sur lesquelles on trébuche
Les choses dociles en apparence
Les choses qui finissent par se décider
    Les choses qui suivent leur cours
Les choses qui agacent
    Les choses telles qu’elles sont ?

9
Les choses disposées autour de nous
Les choses qu’on prend les unes après les autres
Les choses à portée de main
Les choses qui passent de main en main
Les choses qui sont comme des ronds-points distributeurs
Les choses qui se laissent emporter
Les choses trop lourdes pour être déplacées
Les choses impalpables déjà envolées
    Les choses distraites
    Les choses préoccupées
    Les choses qu’on ne peut confier à personne
    Les choses qu’on garde pour soi
Les choses manutentionnées dans les entrepôts
Les choses bottelées sur des palettes gerbables
Les choses qu’on empile jusqu’au plafond
Les choses qu’on cache derrière d’autres choses
Les choses au fond de l’armoire qui ne verront plus le jour
    Les choses qui s’entrechoquent et se brisent
Les choses avec une poignée, un manche ou une anse, mais insaisissables
Les choses inatteignables et pourtant là

10
Les choses mises en évidence
Les choses disposées dans une vitrine
    Les choses qui dénotent un certain train de vie
Les choses du meilleur goût
    Les choses tape-à-l’œil
Les choses transmises de génération en génération
Les choses qui ont pris une belle patine
    Les choses que Perec entasse dans de petits appartements encombrés et sympathiques dans Les choses
Les choses qu’on manipule délicatement
    Les choses qu’on laisse tomber les larmes aux yeux
Les choses trop fragiles pour les enfants
    Les choses auxquelles on attache peu d’importance
Les petites choses utiles inutilisables fourrées dans un tiroir
Les petites choses (de la vie)
    Les choses désaccordées
    Les choses qui ne vont plus ensemble
Les choses auxquelles on s’attache inexplicablement
    Les choses objets transitionnels
Les choses de première nécessité
Les choses à toutes fins utiles
    Les choses qui peuvent toujours servir
Les choses auxquelles il manque un petit quelque chose
    Les choses à prise rapide
    les choses à ouverture facile
    Les choses instantanément tannées
    Les choses dans le circuit commercial des choses
Les choses certifiées Norme française
    Les choses qui s’échangent contre d’autres choses
Les choses qui tiennent dans la poche
    Les choses qu’on pose sur la tablette en entrant
Les choses qu’on emporte en voyage, indispensables
    Les choses qu’on range en hauteur
    Les choses qu’on stocke à la cave
Les choses qu’on retrouve après des années
    Les choses qu’on ne se résout pas à jeter
Les choses qu’on regrette encore d’avoir jetées
    Les choses qui finissent aux encombrants

11
Les choses poreuses
    Les choses légèrement entamées
Les choses que nous traversons
    Les choses qui nous traversent
Les choses qui nous perforent, parfois à mort
    Les choses pleines de trous qui sont pleinement là
Les choses transpercées de part en part
Les choses passoires
Les choses qui tamisent
    Les choses élimées et reprisées
Les choses trouées aux mites
    Les choses qui montrent leur intérieur de chose
    Les choses qui laissent passer la lumière

12
Les choses isolées mais qui sont plusieurs
    Les choses qui sont posées côte à côte et qui ne se touchent pas
Les choses enfoncées dans le monde dont on ne voit que le bout qui dépasse
    Les choses qui n’appartiennent à personne
    Les choses qui ne s’appartiennent pas
Les choses sans voix
Les choses terriblement seules
Les choses entre l’être et le néant
    Les choses sans grande ambition
Les choses sans attribution de poste
Les choses vacantes
    Les choses qui ne penchent ni d’un côté ni de l’autre
Les choses d’une absolue neutralité
    Les choses lisses comme un glaçon
Les choses qui attendent le dégel
    Les choses sans portes ni fenêtre, comme des monades
    Les choses dans leur complétude
Les choses sourdes comme des pots
    Les choses et leur force centripète
Les choses muettes et moqueuses
    Les choses qui propagent un silence irradiant

Les choses blotties les unes contre les autres sur le rebord d’une étagère
Les choses posées symétriquement autour d’un vide
    Les choses dont on cherche à peindre l’espace qui les espace
    Les choses dans leur idiotie
Les choses dont on fait des listes, interminables.


mc gayffier © 2017

samedi 7 octobre 2017

tr•uvés tr•ués

trouvés, troués, accrochés :













samedi 19 août 2017

En préparation…

… les portes ouvertes (de Bagnolet), pour le dernier week-end de septembre.

 (sans titre), peinture sur bois, plexi, vis, rondelles, pâte à modeler, 60 x 70, 2017





(sans titre), huile sur toile, plexi, 30 x 30,5, 2017




(sans titre), impressions sur papier et sur film, plexi, 19 x 22, 2017





mercredi 24 mai 2017

rafraîchir…

… le ciel de la dernière toile de la série "La vitesse du paysage" restée à l'atelier




L'autoroute, huile sur toile, 2000, 50 x 150 cm 


un aperçu du reste de la série, accrochée en ligne, exposée en 2000 à la Base sous-marine de Bordeaux  : 



à rapprocher du petit texte "Vitesses du paysage"







restaurer…

… les toiles peintes il y a 20 ans, les rafraîchir si elles ont un peu mal vieilli…



















  






L'usine, huile sur toile, vers 1998, 80 x 89 cm







































                                Le barrage, huile sur toile, vers 1998, 92 x 101 cm 




                                                      La mine, huile sur toile, vers 1998, 73 x 81 cm 



La rizière, huile sur toile, 16 x 22 cm 





jeudi 26 janvier 2017

2-0-1-7 = dé.cons.trui.re



(chaque lettre ou chiffre a été réalisée avec les pièces, toutes les pièces, du jeu de Tangram puis photographiée…)

samedi 17 décembre 2016

Y aura-t-il des cadeaux de noël à noël ? (une question de mauvais goût)

un petit accrochage avec deux invités de choix et de cœur, Obisk et le duo Obisk&Sibel







dimanche 23 octobre 2016

Objects lie on a table : une lecture

Dimanche 2 octobre, Cécile Leterme, accompagnée de Martin Leterme pour les improvisations sonores, a lu de larges extraits de la pièce de Gertrude Stein, "Objects lie on a table. A play", qui a inspiré les peintures et l'installation de cette ouverture d'atelier et dont voici quelques moments…





jeudi 6 octobre 2016

Objects lie on a table.

Travail à propos d'une pièce de Gertrude Stein "Objects lie on a table. A play", de 1932.
(avec l'aide de Matisse et de Daniel Spoerri) :




 D'abord, des extraits du texte déployés sur trois murs de l'atelier (technique mixte sur papiers, environ 10 mètres)










Ensuite, une transposition avec des portraits d'objets de l'atelier, des objets utiles, fidèles, travailleurs et ayant  une certaine personnalité, posés sur des tables de peintures ("Utopiques des plaques", avec Anne Catoire, 2007) : la peinture debout sur la table.

















Extraits de "Objects lie on a table. A play" de Gertrude Stein, lus par Cécile Leterme, avec une création sonore de Martin Leterme

Objects lie on a table. We live beside them and look at them and then they are on the table then.
Objects on a table and the explanation.

The objects on the table     have been equal to the occasion.
We can decorate walls with pots and pans and flowers.
I question the flowers.
And bananas.
Cardboard colored as bananas are colored.
And cabbages.

So thank everyone and let us begin faintly.

As to houses certainly houses have not the same restfulness as     objects on the table which mean to us an arrangement.

Do you please when you please.
Combining everything with everything.

I find that milk salt flour and apples  and the pleasant perspective places of each one      in the picture make a picture.

What do you know about fields and table cloths.
Objects are on the table when I am here. And when you are not there. Let me explain this to you. About ten pages.

he said that he respected the expression of opinion and she said, I believe in looking facts in the face.

And then they said they greatly appreciate the painting of houses
and objects on a table.
Come up out of there is very well said when the instinct which has lead to the introduction of words music     not pictures and music not pictures and words     not pictures and music and words, not pictures not music not words

We will now consider an ancient quadrille we will.
Ladies change.
How can you neglect admissions.
Come again.
Forward and back.
Look right and not left.
And lend a hand.
The lend a hand society.
Calming.

He says he invents nothing and then I say do not invent a table-cloth today do not let the table table that you invented stay.

What is the difference between houses and a table.
What is the difference between objects on a table and furniture in houses.
Had you ever thought of that. Objects on a table     make a standpoint of recompense and result, furniture in houses do decide matters.


I like the noise I do not like the noise.

How can you cut a fish.

Objects have been recognized as a knife a pot a pan a cover a ladle carrots apples and a salt cellar. These all have been     recognized which really is not so astonishing as his aunt is a farmer and cultivates her own ground and has cows and sheeps    and a sheep dog.

You can see that it is not astonishing that the objects are easily recognized.
They are a chair a table     tea cup tea pot a pot a ladle a bottle a pan a cover carrots salt cellar with salt in it apples and a pitcher.

He will say objects are today recognized as something with which  to play.
And we will reply this is not why we like them here but the real reason is that we have not displaced them for a violin simply because of this reasoning.
We have displaced them because we have replaced them.
Thank you so very much for this explanation.

How lovelily the wall how lovelily all the wall and we do not necessarily hesitate he did not, he found it thin. The wall is thick     and not heavy and has a support and when you look at it again they have not changed anything and yet it is to be painted red and lemon yellow and pretty soon every ten years they will again oblige every one to do something, to paint the houses and arrange a wall which is crumbling.

Objects on a table are hazardous.
Imitate a cheese if you please. We are     very well pleased
with gold coin and ribbons. Imitate a cheese very well if you please, and readily reflect how can you be credulous of more than the assumption of imitating ham. We were not pleased with the imitation of the lamb.
I have a special taste in feeling. I can feel very well. I can feel that some resemblances the resemblance between a sausage made of sugar and a sausage made of meat is not great as the resemblance between an object made of almonds and an object made of wood. How often do we see what we have not readily recognized. I readily recognized the object that has the most perfect quality of imitation.

Objects on a table are all there and I do not care to say that they have been studied. Study again and again and leave me to my wishes I wish that they could copy     all of it as well as they do copy it. No one can say yes again. Have I forgotten that fruits do not remember flowers, that flowers contain what they contain
and that together with fruit

So we consider flowers masculine.
We have not mentioned the ressemblance between trees and streets and all of that things that have not been constructed.


Do we suppose that a rose is a rose do we suppose that all she knows is that a rose is a rose is a rose is a rose. He knows and she knows that a rose is a rose and when she can make a song as to which can belong as to what can belong to a song.
Now let us pray that a table that a table may very well stay, that a table may that a table very well may stay to be settled for in that way. And when the objects may be disposed in this way
upon the table upon which they will not permanently be put away. 
We had a wish and the wish was that when rose colored ribbons and no roses because of course after all roses are supposed to be  of the color of the imitation trees. How can you imitate trees so prettily.
I find I have changed my meaning. I find I have changed my meaning in changing my meaning from the meaning I had to this meaning.





vendredi 30 septembre 2016

samedi 13 août 2016

cinq synchronies

texte écrit en écoutant attentivement les
« Cinq synchronies » d'Antonin Tri Hoang
interprétées par le Quartet Novembre(Élie Duris,batterie ; Romain Clerc-Renaud, piano ; Thibault Cellier, contrebasse ; Antonin-Tri Hoang (saxophone)
Commande et création enregistrée le 22 novembre 2014 à Radio France

diffusion intégrale du dimanche 14 décembre 2014, sur France Musique, "Alla breve".

 

1                beau temps de nuage dérive se découd
en guenilles & monk œur léger comme une sphère

dans le feuillage coupé-collé x fois il y a un woody
woodpecker railleur qui commente la poursuite panique

                  la basse pique un sprint et tout le monde
cavale après la bête en fuite en feinte enfouie

enfin dans les buissons cicatrisés
(puis un crépuscule inquiet tombe par calmes paquets)

2               un rubato à la dérobée mais c’est plutôt un
vol à la tire et précisément calculé

l’inexorable escalier sans fin sans fond
et la bienveillante concordance sans intention

                  déclinent et creusent l’écart en
chutes répétées ne se rejoignent jamais

                  et puis si : s’atteignent et s’éteignent
dans la douceur dernière

3               longue ouverture de diaphragme (sans
développement) où jeter fragments

tessons imprévus et bris de glace
miroitements de nuage ou encore :

sur un trait d’union soufflé persistant et posé
en aplat de menus accidents éboulements miniatures

                  ou catastrophes en série comme
se détraque Le Cours des Choses

4               (le nôtre) avec & 100 métronomes trois
électrocardiogrammes empilés

se contredisent à contre kœur qui battait
dans le souvenir du Roi de Takicardie

se défait perd pied en extrasystoles fait place à ça
qui s’y glisse entre hoquets et cliquetis de l’armature

désamarrée et de ses phrases à rallonges
recouvre

5               des arêtes ébouriffées diffractent se risquent dans
le jardin aux sentiers qui bifurquent

une incohérence fourchue gesticule
qui fatigue sait devoir finir

on passe un seuil on pénètre dans la zone
de fin (c’est par là) avec une attentiste

attention à l’ombre portée de la ligne d’horizon qui 
                  s’avance



lundi 27 juin 2016

mots de bruits / bruits de mots

(proposition pour la première rencontre des Relais trois fois sans maître avec Anne Catoire et Cécile Leterme)

La lecture silencieuse d’un mot fait du bruit, un bruit abstrait, un bruit silencieux, dans l’esprit, dans le corps… Beaucoup de mots écrits sonnent, claquent, vibrent, ou se feutrent, s’étouffent jusqu’au silence. Un phénomène d’aura bruyamment muette qui fascine et donne envie de peindre quelques mots, de les donner simplement à « voir » pour les faire « entendre ».
En quelque sorte, faire de ces mots écrits des objets, des objets lisibles, des objets à peindre — des natures mortes peut-être ?
Donner la parole à des natures mortes ? autant faire tourner les tables pour convoquer les esprits ! 


— du plus sonore au (presque) silence :



mercredi 27 janvier 2016

lundi 19 octobre 2015

bleu de prusse (ça se répand)

bleude 1, huile sur toile, 86 x 112, 2015
 
bleude 2, huile sur toile, 86 x 112, 2015





variations empreintées
technique mixte sur papier
30 x 40 chaque, 2015


vendredi 2 octobre 2015